webPulaaku


Kaidara
Récit Initiatique Peul
Rapporté par Amadou Hampâté Bâ
Edité par Lilyan Kesteloot & Alfâ Ibrâhîm Sow

Classiques Africains. Paris. Julliard. 1969. 181 p.


       Table des matieres      

Kaydara — Strophes 2425-2450

Min woni lummbinoowo min mi min oo… »
Gorel nayewel heɓaali woliide yottin,
Hammadi suuri weeyi feɗii e daande
Hammadi wii mo : « Mobbam kille juulɗo 2425
fa seekoy aadi miɗo ni mi kurka maaɗa,
anndudo moƴƴe maa taalibbo jaɓɗo.
Aan reenoyta kam mobbam a joomam.
Heɓii yananaama fa ɗo haattirde haaɗi.
Gorel nayewel nde Hammadi soccoyii ɗum, 2430
naccere nacci Hammadi jaɗɗi sanne,
naccere ndee waraali mo yaari caggal,
mo waɗi taaɓanɗe tati nayewel nden waylii
laatii huunde fooynunde nanndoyaa e fay
e ɓinngel Aada maa duu daaba saare, 2435
nanndaa e daaba perre walaa ko nanndi.
Weɗɗiti bibje ɗiɗi cirkaaɗe kanŋe.
— « Kaydara dee yo miin woni! kanko ndaa nii!
Miɗo woɗɗi sabaabu walaa e suura
wanaa homo fuu yeɗoytee maata annda, 2440
heɓa tinoroo ko jannginoyan-mi danna.
Mi Kaydara ɓalloyiiɗo walaa ko faddii
tiwre waɗaaka hakkunde am e kuɗɗe.
Ko muuy-mi mbaylotoo-mi mi hunca kuurle;
No muuyru-mi ittiran-mi ko woɗɗinoy kam. 2445
Ko nan-ɗaa reenu ndonnaa ɗum mbasoyo-ɗaa
hunduko e nowru yottina taaniraaɓe,
ngaɗaa taalol ronooɓe ma laamu ndokkaa,
Ngaɗaa ɗum jannde mawnde yeɗaaɓe noppi
malaaɗi e hoore welnde takkoyaaɗi. 2450
Waroore mi jantanoyte dameeje jeenay
gaɗaaɗe e terɗe gorko

Je suis le passeur et je suis aussi… »
Le petit vieux ne put achever son propos ;
Hammadi sauta, lui saisit le cou
et dit : « Ô mon maître à l'esprit pieux
et extraordinaire, je suis ton serviteur
reconnaissant de tes bienfaits et ton élève dévoué.
Tu seras mon gardien, mon maître et mon seigneur.
Me voici désormais fixé pour toujours. »
Aussitôt que Hammadi eût touché le vieillard
il sentit une décharge et en fut gelé 1.
Cette décharge ne le tua pas ; il recula
de trois pas 2 et le petit vieux se transforma
et devint un être lumineux, dissemblable
en tous points à l'homme, aux animaux des villes
et à ceux de la brousse; différent de tout.
L'être étendit deux ailes rayées d'or.
« Kaydara, certes c'est moi ! me voici !
Je suis le lointain parce que je suis sans forme
et tout le monde n'a pas le don de me deviner,
de recevoir mon enseignement et d'en profiter.
Je suis Kaydara le bien proche parce qu'il n'existe
ni obstacle ni distance entre les autres et moi.
Je prends la forme voulue et fais tomber les voiles ;
comme je veux, je supprime les distances.
Retiens bien ce que tu viens d'apprendre et transmets-le
de bouche à oreille jusqu'à tes petits-enfants.
Fais-en un conte 3 pour les héritiers de ton pouvoir.
Enseigne-le à ceux dont les oreilles bienheureuses 4
se fixent sur une tête agréable et chanceuse 4.
La prochaine fois, je t'évoquerai les neuf
ouvertures du corps 5 de l'homme

Notes
1. Le dieu n'est pas un homme; le contact avec lui ne peut être que spirituel, les effusions de Hammadi sont inopportunes, l'amour ne doit pas effacer le respect.
2. Hammadi recule de trois pas pour laisser les trois voiles qui doivent rester entre le maître et lui : distance, respect, marge d'ignorance ou d'obscurité nécessaire, âge. Dans l'initiation. il y a toujours trois grades chez les chasseurs; par exemple, il y a l'apprenti-donso, le donso, le maître-donso. Il faut conserver la hiérarchie.
3. Juste un conte de cour pour ceux qui n'y verront que distraction.
4. Qui attirent et portent chance.
5. Allusion à une autre initiation appelée Koodal ou initiation de l'« Étoile rayonnante »; que nous publierons ultérieurement.